LETTRE À ISAAC





Lettre à Isaac, vidéo Full HD (1080p) transférée à H.264, 11’00 min, 2021 (vidéo bientôt disponible - me contacter svp -)



Cette vidéo est un parcours sensible qui raconte à mon fils la situation actuelle de l'écologie, en mode féministe et maternelle aux couleurs sorcières, païennes, et autonomes. Les photographies et les vidéos font partie de mes archives de 2012 à 2020, issues de voyages entre la Colombie et la France. Il y a des citations écofémnistes, notamment des autrices comme Starhawk et Dona Haraway. J’y fais aussi référence à un article récemment sortie dans la revue Jef Klak où l’on fait un entretetien à Isabelle Stingers. 




HACEDORAS DE LLUVIA





Hacedoras de lluvia, vidéo, Full HD (1080p) transférée à H.264, 12’00 min, 2020
(vidéo bientôt disponible - me contacter svp -)



La vidéo Hacedoras de Lluvia sont le résultat d’une résidence au caraïbe colombien. La vidéo est l’histoire d’une traversée des régions de Montes de María, des rencontres et du folklore autour du Bullerengue, de chants afrocolombiens, leur cosmogonie et leur autonomie alimentaire. C’est un passage dans ce lieu connu comme un de premiers peuples libres de l’Amérique du Sud. Un lieu où se sont trouvé les palenques (fortifications construites après la fuite des colons) des cimarrons venus d’Afrique et arrivée au port de Cartagena. Mais c’est aussi la vision d’un peuple afrocolombien qui a été mélé aux cultures afro, indigènes et espagnoles et qui persiste sur la garde de leur propre culture et autonomie malgré les adversités de la situation politique, sociale et écologique de cette région colombienne. 
























MESTIZA & AUTÓNOMA




Caribe, Colombia



   

Mestiza & Autónoma, de la série Mezcla, Photo-performance, Impression sur velours, bois, 140cm x 212cm, 2020. 


Mestiza & Autónoma est une installation autour de l’écologie et le féminisme.

Elle parle de ce voyage où je vais à l’encontre de ce première peuple libre de l’Amérique du Sud, aux Montes de María au Caraïbe colombien, près de Carthagène des Indes et de Barranquilla -lesquelles je visite depuis ma jeune enfance-. Les rencontres et les trouvailles se font avec les préoccupations qui me concernent aujourd’hui, habitant la plupart de mon temps au Grand Paris, en Île de France. C’est à travers le prisme de l’autonomie culturelle et alimentaire que je fais ma quête du départ. Ainsi que de l’Écoféminisme et ma sensibilité de mère face aux menaces environnementales.

Cette installation compte deux videos: Hacedoras de lluvia et Lettre à Isaac, deux photographies imprimées en grand format: Mestiza & Autónoma de la serie en cours Mezcla, et Papayuela Aterciopelada. Enfin, une serie de photographies orangées appelés Usurpadoras, des mises en scène qui jouent à une imagerie métisse avec des éléments et des aliments trouvés sur place, lors d’une résidence à Plataforma Caníbal au Caraïbe colombien.




Papayuela Aterciopelada, Installation, Impression photographique sur Velours,
200 cm x 140cm x 1cm,
2020.



HACEDORAS DE LLUVIA
MARÍA LA BAJA, CARIBE COLOMBIANO













        

                




Mark

RESISTING THE PRESENT



Photomontage, Resisting the present, 2020



Ceci fait partie de l’acrtivation de Antlia et ces Vaisseaux. C’est des actions performatives dans les rues de Sain-Denis, en île de France. C’est un travail à l’aide des masques de catch et du Vaisseau O. Résultat d’une résidence à la Maison Jaune, lieu d’expérimentation sociale, artistique et urbaine. Une performance artistique où la matière vivante sont les participants, les passants, ainsi que les objets et les lieux trouvés dans notre chemin. Cela questionne nos choix de vie, nos modes de consommation et de production. Un sujet grave dans une ambiance légère. Catch ta poubelle. Ces balades connectent nos puissances pour observer, et -dans l’idéal-, imaginer ensemble un autre présent.⁣⁣





         

NATURA’S

Reserva Salvamontes, Antioquia, Colombia.







Rêve d’Almanegra, Installation, Impression photographique sur bois, 200 cm x 90cm x 1cm ch/u, Cité internationale des arts, Paris, 2017 - 2018.




Aux paysan.nes vaincu.es et aux autres, Performance et Installation, Texte d’Ana Tamayo avec Dorothée Caradec & Serge Glissant, bois, râteau paysan, dimension variable, Mois de La photo du Grand Paris, 6b, 2017



« Le plus court chemin d’un point A à un point B n’est pas la ligne droite mais le rêve » Proverbe berbère

Natura’s est la prolongation d’Oikos et d’Antlia, un chemin entre la Colombie et la France. L’origine est la lutte pour la terre qui a dégénéré en guerre civile depuis plus de 60 ans. A partir des relations entre les ressources naturelles et les habitants de ces territoires -paysans, indiens et autres damnés de la terre, je parcours un chemin politique et poétique pour raconter les rapports actuels à la terre.

Almanegra, un arbre qui devient rêve, en est le symbole de resistence. Rêve d’Almanegra a surgit de mes archives photographiques entre disparition et trace d’oublie, cet arbre évoque ce territoire malmené, effacé par l’épaisseur du brouillard.


Cette image m’a permis de créer la performance Aux paysannes vaincues et aux autres, composé du texte Imaginer! et d’une installation avec un râteau paysan.

Ensuite le vrai Almanegra de Ventanas, un arbre endémique de Ventanas-Colombia, en voie d’extinction trouvé à la réserve Salvamontes, est montré comme fait scientifique. Il lie le point A au point B, un rêve de disparition et sa réalité.

Il y a aussi la mauvaise herbe un symbole de migration. Une herbe, appelée mauvaise, qui s’accroche à un mur de Paris.


   
         
















︎swipe


 







RESERVA SALVAMONTES, ANTIOQUIA, COLOMBIA















García, N. (ed.). 2007. Libro Rojo de Plantas de Colombia. Volumen 5: Las magnoliáceas, las miristicáceas y las podocarpáceas. Serie Libros Rojos de Especies Amenazadas de Colombia. Bogotá, Colombia. Instituto Alexander von Humboldt - CORANTIOQUIA - Jardín Botánico Joaquín Antonio Uribe de Medellín - Instituto de Ciencias Naturales de la Universidad Nacional de Colombia - Ministerio de Ambiente, Vivienda y Desarrollo Territorial. 236 p. Almanegra de Ventanas, p. 75.







Mark