STATEMENT 2021

Artiste visuelle franco-colombienne, je traverse les frontières photographiques et pousse ses limites. J’investit les objets et l’espace dans une mouvance qui questionne en permanence le statut de la photographie. Je suis née en Colombie dans une guerre civile complexe qui dure près de 60 ans. Je m’intéresse au territoire, entendu comme paysage et corps, à son habitat et aux différentes formes de violence qu’y émergent afin de créer des micro laboratoires d’émancipation. Aujourd’hui, je suis concentrée sur un épanuoissement intuitif de l’écologie queer. 

Mes constructions artistiques viennent de constats très précis dans le quotidien, de mes voyages entre la Colombie et la France, et de ma subjectivité, par ailleurs, féministe. Des recherches insitu se trouvent au cœur de mon travail, s’ensuivent des documents (photos, son et vidéos) d’où sortent des signes, des symboles et une iconographie. Ce travail photographique, plastique, performatif et conceptuel se concrétise dans des installations, mêlant fiction et documents. Dans l’espace d’exposition je propose un basculement du regard. L’image est altérée, découpée, fragmentée, scénographiée. 



Photo d’atelier par Luca Nicolao, au 6b, 2019