STATEMENT 2021

Artiste visuelle franco-colombienne, je traverse les frontières photographiques et pousse ses limites.Je suis née en Colombie dans une guerre civile complexe qui dure près de 60 ans et qui a comme principale cause le rapport postcolonial à la terre. Je travaille depuis 2014 autour de ce rapport à la terre dans l’ère de l’anthropocène avec des perspectives sociales et politiques autour de l’écoféminisme. Plus récemment je me concentre sur un épanouissement intuitif basé sur l’écologie queer.

Mes constructions artistiques viennent de constats très précis dans le quotidien, de mes voyages entre la Colombie et la France, et de ma subjectivité, par ailleurs, féministe. Des recherches insitu se trouvent au cœur de mon travail, s’ensuivent des documents (photos, son et vidéos) d’où sortent des signes, des symboles et une iconographie. 

J’investit les objets et l’espace dans une mouvance qui questionne en permanence le statut de la photographie. Ce travail photographique, plastique, performatif et conceptuel se concrétisé dans des installations, mêlant fiction et documents. Dans l’espace d’exposition je propose un basculement du regard. L’image est altérée, découpée, fragmentée, scénographiée.


IN 

Franco-Colombian visual artist, I cross photographic borders and push its limits. I was born in Colombia in a complex civil war that lasts almost 60 years and which has as main cause the postcolonial relationship to the land. I have been working since 2014 around this relationship to the land in the anthropocene era with social and political perspectives around ecofeminism. More recently I have focused on intuitive blossoming based on queer ecology.  

My artistic constructions come from very precise observations in everyday life, from my travels between Colombia and France, and from my subjectivity, moreover, feminist. Insitu research is at the heart of my work, followed by documents (photos, sound and videos) from which signs, symbols and iconography emerge.  

I invest objects and space in a movement that constantly questions the status of photography. This photographic, plastic, performative and conceptual work takes shape in installations, mixing fiction and documents. In the exhibition space, I propose a shift in the gaze. The image is altered, cut out, fragmented, scenographed.





Photo d’atelier par Luca Nicolao, au 6b, 2019